2-Match Nouvelle Zélande -France : Le mélange de deux cultures.

Match : Nouvelle Zélande – France

Signification du Haka.

 

Le Haka par le peuple Maori

 « Aujourd’hui, voir l’équipe All Black danser le Haka , c’est voir la présence de l’Histoire , le mélange de deux Cultures et une Nation :le Rugby apporté par les anglais,  le Haka apporté par les Maoris et un pays la Nouvelle Zélande. » Leïla BENALI

 

Bientôt le match : Nouvelle Zélande / France, le 11 Novembre 2017, avec un événement tant attendu et qui fait vibrer: le Haka des All Black.

Ayant vécu 4 ans en Nouvelle Zélande, j’ai appris le Maori (diplôme en poche) et je me suis imprégnée de la Culture Maorie.

 De retour en France, à Montpellier, j’ai mis en place une exposition retraçant toute l’Histoire de la Culture Maori , de la mythologie en passant par la colonisation et le déclin du peuple Maori et pour finir ,par les Maoris aujourd’hui en NZ .

le Chef Guerrier Maori

1-Le Haka , qu’est ce que sait ?

Le Haka est connu dans le monde entier grâce à l’équipe national néo – zélandaise de Rugby : les All Blacks.

Quand vous regardez un match de Rugby avec les All Blacks, vous voyez une histoire, deux cultures ainsi qu’une fusion de ces deux cultures.

Cette fusion fait des All Blacks une équipe originale et unique dans le monde entier.

Le Haka chez les anciens

2-Signification du mot Haka et le Dieu de la guerre Tumatauenga.

Le mot Haka signifie « danse rituelle ».A l’époque pré- européenne, les maoris pratiquaient le plus souvent le « haka peruperu », haka de guerre dansé avec les armes.

Les expéditions guerrières étaient dédiées à « Tumatauenga » (dieu de la guerre), duquel les guerriers puisaient leur énergie leur apportant ainsi force, courage et détermination.

En observant le haka , nous pouvons remarquer et sentir la présence de ce dieu  caractérisé par : des expressions féroces du visage- grimaces, langue tirée, yeux exorbités, grognements et cris et par le tremblement des mains. Le corps tout entier doit s’exprimer. Ces expressions faisaient peur à l’ennemi.

Pendant la préparation, les guerriers étaient minutieusement inspectés par les anciens.

Si le haka n’était pas en synchronisation totale, cela pouvait être considéré comme un présage de désastre pour la bataille à venir.

Les All Blacks présentent le Haka

3-Le Haka et les All Blacks :

Lors des Matchs de Rugby, et avant « d’attaquer  l’adversaire » les All Blacks, pratique le Haka avec quelques fois les mêmes gestes que s’ils partaient en guerre : par exemple la langue tirée ou les yeux exorbités.

Le Haka de Te Ruparaha

4-Les paroles du Haka :

Aujourd’hui, c’est le haka « Te Rauparaha » qui est le plus utilisé pour les manifestations culturelles et sportives.

Te Ruparaha – Chef guerrier 1768-1849

Te Rauparaha était un chef guerrier maori qui avait réussi à s’échapper à une tribu ennemi qui voulait sa mort.

Te wharerangi, un chef guerrier l’avait caché dans une fosse.

Bien que caché, Te Rauparaha entendit la tribu ennemie se rapprocher et était certain d’être découvert et tué : il se répétait tout bas « je meurs, je meurs ».

Quand il se rendit compte que ses ennemis ne l’avaient pas trouvé, Te Rauparaha se mit à crier « Ka Ora, Ka Ora ! je vis, je vis ! L’homme « poilu » qui est allé chercher le soleil l’a fait briller à nouveau ! Le soleil brille ». (Te Rauparaha parlait de Te Wharerangi, qui était célèbre pour son corps très velu.)

Voici donc la traduction du haka chanté par les All Blacks

Ka mate! Ka mate! Ka ora! Ka ora!
Ka mate! Ka mate! Ka ora! Ka ora!
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane! ka upane!
A upane! ka upane!
Whiti te ra! Hi!!

 

Je vis! Je vis! Je meurs! Je meurs!
Je vis! Je vis! Je meurs! Je meurs!
Voici l’homme poilu
Qui est allé chercher le soleil
et l’a fait briller à nouveau !
Le soleil brille !!

5-Le Rugby : sport interculturel au Pays du Long Nuage Blanc

Avant l’arrivée des colons, les Maoris pratiquaient un jeu ressemblant au rugby :
Le Ki- O-Rahi : jeu qui consiste à courir sur un terrain circulaire avec un ballon à la main : c’est le « ki », passé rapidement de joueur en joueur.

Le Ki o rahi :sorte de Rugby pour les Maoris

Avec la colonisation, ce sport avait été interdit dés 1870 mais les Maoris continuaient à le jouer dans leurs tribus. Il a finalement était reconnu sur le plan national en 1970 pendant la renaissance de la culture Maori. On le pratique encore aujourd’hui.

Les colons britanniques ont apporté avec eux la culture du Rugby. Les maoris ont fortement résisté à certains « apports » des colons trop éloignés de leurs valeurs et de leur culture. Mais dans le cas du rugby, les Maoris ont vite adopté ce jeu qui leur rappelait bien sûr le Ki-O-Rahi.

Les colons, voyant leur prestance sur le terrain, appréciant leur physique (puissant et rapide) et leur habileté à se déplacer, les ont tout de suite intégrés dans leurs équipes. Dès l’origine, le rugby a été un facteur de cohésion nationale dépassant les barrières culturelles.

Ainsi, au fil des années, des équipes étaient composées de Maoris, Pakehas , puis des sportifs des iles Tonga , de Samoa . Le Rugby et les supporters ont permis ainsi le mélange des peuples et le renforcement des liens communautaires.

Aujourd’hui, voir l’équipe All Black danser le Haka , c’est voir la présence de l’Histoire et le mélange de deux cultures :le rugby apporté par les colons et le Haka apporté par les Maoris.

 

Leïla BENALI pour Objectif GO!
06 49 29 87 55- le 05/11/2017
Certaines de ces photos sont libres de droit ou prêtées par la TNZ ou la National Library de Nouvelle Zélande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *